MEFPP
Actualités Internationales
 

20.05.2012: Le Groupe de la Banque mondiale Conclut que Plus de 80 pour cent des Efforts des Agences de Promotion de l’Investissement sont Insuffisants ,03/02/2012 :Signature d'un Memorandum d'Entente tripartite entre Djibouti, l'Ethiopie et le Sud Soudan . - 15/08/2011: -17/07/2011: Le Président du Groupe de la Banque mondiale, Robert B. Zoellick, exhorte les nations commerçantes du monde -07/07/2011: Tendances économiques mondiales et africaines Revue trimestrielle -09/06/2011: Un nouveau projet va s’appuyer sur des satellites et des outils de télédétection pour cartographier les précipitations, les sécheresses et l’évapotranspiration, en faire un suivi quasiment en temps réel et en établir les prévisions. - -

Indicateurs clé de l'Economie
Documents de Références
 
Vision 2035
 
 
logo mefip
 
 
 
   
A la Une  
 
 

Le Conseil d'administration du Fonds monétaire international (FMI) a achevé la sixième et dernière revue de la performance de Djibouti dans le cadre du programme économique soutenu par le crédit Facility1 accord étendu (ECF). Achèvement de la revue permet le décaissement immédiat de 6,246 millions de DTS (environ US $ 9,5 millions), ce qui porte le total des décaissements au titre de l'accord à 22,26 millions de DTS (33,9 millions de dollars US).

En achevant la revue du Conseil d'administration a approuvé la demande des autorités de dispense de non-respect des fin décembre 2011 des critères de performance sur le solde budgétaire et sur le système de crédit bancaire net à l'État. En outre, le Conseil a également approuvé une dérogation de non-respect du critère de réalisation continu sur l'accumulation de nouveaux arriérés intérieurs (liée à des retards dans les paiements de sécurité sociale). Ces dérogations ont été accordées sur les motifs des écarts temporaires ou mineures par rapport aux objectifs du programme et les mesures correctives prises par les autorités.

L'arrangement ECF pour Djibouti a été approuvé le 17 Septembre 2008 (voir Communiqué de presse n ° 8/211) pour un montant équivalent à 12,72 millions de DTS (environ US $ 19,4 millions, ou 80 pour cent du quota du pays dans le Fonds). Le 7 Janvier 2011, l'arrangement ECF a été prolongé de 9 mois, grâce à Juin 16, 2012 (voir communiqué de presse n ° 11/3). Le  Conseil exécutif a ensuite approuvé une augmentation du financement en vertu de l'arrangement ECF de DTS 9.540.000 (environ 14,5 millions $ US ou 60 pour cent du quota) sur Février 6, 2012. Voir communiqué de presse No.12/38.

Après discussion, le Conseil d'administration le 23 mai, Mme Nemat Shafik, Directeur général adjoint et Président par intérim, a déclaré:

Depuis 2011, Djibouti a été durement touchée par des défis externes, y compris la flambée des prix des matières premières et de la sécheresse dans la Corne de l'Afrique, qui ont affecté en particulier les ménages les plus pauvres. En conséquence, la hausse des importations, en particulier de la nourriture et du carburant, ont augmenté le déficit du compte courant et les besoins de financement extérieur, et ont mis la pression sur l'espace budgétaire par le biais des recettes fiscales plus faibles et des subventions plus élevés du carburant. Néanmoins, l'économie a progressé à un bon rythme en 2011, grâce à la reprise des activités de transbordement et le commerce de transit vers l'Ethiopie. L'activité économique devrait rester forte en 2012, soutenue par l'activité portuaire, le commerce avec l'Ethiopie, la construction et l'investissement direct étranger. Toutefois, la croissance reste concentrée dans le port et la zone de libre-échange, et le chômage et la pauvreté restent des défis majeurs.

"Le programme soutenu par la Facilité élargie de crédit du FMI, qui a commencé en 2008, touche à sa fin. Malgré un record mise en œuvre mixte, le programme a aidé Djibouti maintenir la stabilité macroéconomique dans une période qui a vu une transformation de l'économie, quand massif d'investissements directs étrangers élargi l'activité portuaire, le commerce de transit vers l'Ethiopie sont envolés, le système bancaire en plein essor, et le pays a joué un plus en plus important rôle géopolitique. Le programme a également contribué à faire des progrès vers Djibouti réforme économique, la création d'emplois, et réduction de la pauvreté. La compétitivité de l'économie a renforcé grâce à réduire les coûts des réformes structurelles et une amélioration du climat commercial, mais il reste beaucoup à faire dans ce domaine pour soutenir le développement du secteur privé. "

 

 

Actualités du Ministèrer