C. La Situation monétaire au 31 Décembre 2004

 

La situation monétaire au 31 décembre 2004 est en nette amélioration. Les avoirs extérieurs nets ont connu une hausse importante, la masse monétaire a progressé de 13%, et enfin les crédits intérieur ont connu une légère augmentation de 1,3% par rapport à l’année 2003.

 

Cette évolution des agrégats monétaire traduit l’expansion de l’économie influencée principalement par l’afflux des capitaux extérieurs provenant notamment du projet de zone franche de Doraleh et du programme de réduction de la pauvreté.

 

I - Évolution des principaux agrégats monétaires

 

 

         ( Banque centrale, Banques en activités et Trésor)

                                                                                                En Millions FD

Composantes

 DEC.
2002

DEC.

2003

DEC.

2004

Variations

2002/2003                   1

2003/2004

 

Monnaie Fiduciaire

 

10 188

 

11 113

 

12 358

 

9,07 %

 

11,2 %

 

Dépôts à vue en FD

 

-          dans les banques

-          au trésor

 

 

21 224

 

16 304

 4 920

 

25 993

 

21 073

4 920

 

 

 

28 641

 

23 721

 4 920

 

22,4 %

 

29,2 %

0

 

10,1 %

 

12,5 %

0

 

Dépôts à terme en FD

 

8 820

 

11 765

 

9 098

 

33,3 %

 

- 22,6 %

 

Dépôts en devises

 

30 125

 

33 106

 

42 576

 

10 %

 

28,6 %

 

Total Masse Monétaire

 

 

70 357

 

81 977

 

92 673

 

16,5 %

 

13 %

 Source: BCD

 

 

Au 31 décembre 2004 la masse monétaire s’établit à 75,389 milliards FD soit une progression de 13% par rapport à celle de l’année 2003. Elle est repartie à raison de 13,3% en monnaie fiduciaire , de 31% de dépôts à vue en FD, de 9,8% épargne à long terme et enfin une part importante des dépôts en devise soit 46%.

 

·        La monnaie fiduciaire : 12,358 milliards FD

 

Cette composante de masse monétaire se chiffre à 12,358 milliards  FD au 31  décembre 2004 contre 11,113 milliards  FD l’année précédente, soit une augmentation de 11,2%.     

 

·        Les dépôts en Francs djiboutien: 37,739 milliards  FD

 

L’année 2004 est caractérisée par une  légère baisse des dépôts en monnaie nationale par rapport au 31 décembre 2003, qui  est due principalement à la diminution de 22,6% des dépôts à terme  qui ont passé de 11,765 milliards  FD en 2003 à 9,098 milliards en 2004 et qui  ne représentent que 24% des dépôts en FD.

 

La baisse des dépôts à terme s’explique par le manque de confiance du public dans les systèmes bancaires qui proposent un taux intérêt créditeur pas attrayant soit un taux de 3% contre un taux débiteur de 16%. 

 

Les dépôts en devises : 42,576 milliards

 

 

Les dépôts en devise s’élèvent à 42,576 milliards après un niveau de 33,106 milliards FD de l’année précédente, soit une hausse importante 28,6%.

Ces dépôts représentent  46% de la masse monétaire.
 

II - Les contreparties de la masse monétaire

 

 

Masse Monétaire = Avoirs Extérieurs Nets + Crédit Intérieur  - Autres Postes Nets

 

En Millions FD

Composantes

DEC.

2002

DEC.

2003

DEC.

2004

Variations

 

2002/2003

 

2003/2004

 

Avoirs extérieurs nets

 

- Banque centrale

 

- Banques commerciales

 

 

47 265

 

13 245

 

34 020

 

59 946

 

13 775

 

46 171

 

71 101

 

12 290

 

58 811

 

26,8 %

 

4 %

 

35,7 %

 

18,6 %

 

- 10,7 %

 

27,3 %

 

Crédits intérieurs  

 

- Créances sur   l’État

 

 

- Crédit à l’économie

       

 

 

36 459

 

9 354

 

27 105

 

 

 

 

35 991

 

9 662

 

26 329

 

 

 

 

36 470

 

10 277

 

26 193

 

 

- 1,28 %

 

3,29 %

 

- 2,8 %

 

1,33 %

 

6,3 %

 

- 0,5 %

 

Autres postes nets

 

 

- 13 367

 

-13 960

 

-14 898

 

4,4 %

 

6,7 %

 

Total Masse monétaire

 

70 357

 

81 977

 

92 673

 

 

16,5 %

 

 

13 %

 

 

Au 31 décembre 2004 les contreparties de la masse monétaire ont évolué comme suit :

 

·        Les avoirs extérieurs nets :     

 

Avoirs extérieurs net se sont établis à 71,101 milliards FD au 31 décembre 2004 contre 59,946 milliards fin décembre 2003, soit une forte croissance annuelle de 18,6% due essentiellement à l’augmentation des avoirs extérieurs des banques commerciales, qui préfèrent placer à l’extérieur au lieu d’octroyer le crédits au secteur privé.

 

Au 31 décembre 2004, les avoirs extérieurs net de la banque centrale ont baissé de 10,7% due au poids du remboursement de la dette extérieure.       

 

·        Les crédits Intérieurs : 

 

Le crédit intérieur net s’est légèrement accru de 1,33% en raison d’un accroissement des créances nettes sur l’ État (+6,3%) consécutif à une contraction de la trésorerie publique, et d’une baisse des crédits à l’économie(0,5%).   

 

  

Structure de  la contrepartie de la masse monétaire

 

 

Composantes

DEC.

2002

DEC.

2003

DEC.

2004

 

Avoirs extérieurs nets

 

- Banque centrale

 

- Banques commerciales

 

67,1 %

 

18,8 %

 

48,3 %

 

 

 

73 %

 

16,7 %

 

56,3 %

 

 

76,7 %

 

13,2 %

 

63,5 %

 

 

 

Crédits intérieurs

 

                        - Créances sur l’Etat

    

                        - Crédits à  l’économie

 

51,8 %

 

13,2 %

 

38,5 %

 

43,8 %

 

13,7 %

 

32,1 %

 

39,3 %

 

   11 %

 

28,3 %

 

 

Autres postes nets

 

- 18,9 %

 

- 17 %

 

- 16%

 

 

Total Masse Monétaire

 

100 %

 

100 %

 

100 %

 

Source : BCD