III. Le transport Maritime au 31 décembre 2004

 

A l’entrée (en tonnes)

 

Statut

Année

 2002

Année

2003

Année

 2004

Variations

 

 

2002/2003

2003/2004

 

Marchandises sèches

 

   Djibouti

   Ethiopie

   Somalie

   Transbordement

 

Hydrocarbures

 

   Djibouti

   Ethiopie

   Transbordement

 

 

 

2 126 618,31

 

   274 480,50

1 532 787,58

        5090,55

   314 259,68

 

1 428 231,68

 

   243 898,45

1 184 333,23

 

3 457 718,58

 

352 824,53

2 593 750,89

          510,06

   510 633,10

 

1 442  555,64

 

  204 949,74

1 237 530,72

            75,18

 

2 661 620,81

 

342 550,57

2 290 382,22

       1 063,83

     27 624,22

 

1 485 069,90

 

   194 242,29

1 290 827,61

              0,00

 

       

 

+ 62,5 %

 

+ 28,5 %

+ 69,2 %

- 90 %

+ 62,5 %

 

+ 1 %

 

- 15,9 %

    + 4,5 %

 

  - 25%

 

- 3 %

- 11,6%

+ 108 %

- 94,5%

 

+ 3%

 

- 5,2 %

+ 4,3%

 

TOTAL

 

 

3 554 849,99

 

4 900 274,22

 

4 146 690,74

 

+ 38 %

 

- 15%

Source : PAID

 

L’activité portuaire en termes de marchandises embarquées et débarquées au cours de l’année 2004 a évolué comme suit :

 

·        Au débarquement 

 

Cette rubrique qui représente 85,5% du trafic portuaire global, passe de       4 900 274 tonnes en 2003 à 4 146 690 tonnes en 2004 soit une baisse de 15% sur une année. Cette contre - performance  est due essentiellement à  la diminution du volume des importations de marchandises sèches à l’entrée du port de Djibouti. En effet, après une forte hausse de 62% en 2003, le volume de marchandises sèches débarquées a baissé de 25% en 2004 en se fixant à  2 661 620 tonnes contre 3 457 718 tonnes en 2003.

 

Les facteurs qui ont contribué à cette baisse sont surtout le trafic de transbordement (-94%)  et  les importations éthiopiennes (-11%) qui représentent à eux seuls 87% des marchandises sèches importées.

 

Quant au volume d’ hydrocarbures importés au cours de l’année 2004 qui s’élève à 1 485 069 tonnes, il connaît une légère hausse de 3% par rapport au volume importé en 2003. Cette hausse est à mettre à l’actif des importation destinées à l’Ethiopie (+ 4%) tandis que le volume importé pour Djibouti a reculé de 5%.
 

 A la Sortie (en tonnes)

 

Statut

Année

2002

Année

2003

Année  2004

     Variations

 

 

2002/2003

2003/2004

 

Marchandises sèches

 

   Djibouti

   Ethiopie

   Somalie

   R.Transbordement

 

Hydrocarbures

 

854 583,37

 

333,62

380 175,01

0,00

474 074,74

 

            0,00

 

966 162 ,07

 

    4 172,71

338 889,36

         94,35

623 005,65

 

          75,18

 

641 243,99

 

    4 192,78

433 715,95

         44,70

203 290,56

 

        16,00

 

 

+ 13 %

 

+ 1150 %

- 11 %

-

31,4 %

 

 

 

- 33,6%

 

+ 0,5%

+ 28%

-52%

- 67,3%

 

- 78,6%

 

 

TOTAL

 

854 583,37

 

 

966 237,25

 

641 259, 99

 

+ 13 %

 

- 34%

 

Source : PAID 

 

·        A l’embarquement 

 

 Avec un volume de 641 260 tonnes, le trafic à l’embarquement représente 13,2% du trafic portuaire en 2004, le volume de ce trafic s’est fortement réduit de 34% par rapport à celui de l’année 2003.

 

Bien que les exportations éthiopiennes en marchandises sèches, qui représentent l’essentiel de l’activité à la sortie du port (68%)aient augmenté de 28%, la forte diminution du volume de transbordement (- 67% sur un an ) a entraîné une baisse de l’ensemble des exportations. Au cours de l’année 2004, le transbordement représente 31,7% de l’activité à la sortie du port alors qu’il représentait  64,5% une année auparavant

 

·        L’Avitaillement

                    

 

(en tonnes)

 

Année

2003

 

Année

2004

 

Variation

03/04

 

Eau          

 

 

42 877

 

41 367

   

- 4%

 

Soutage

 

       

        58 073

 

17 848

 

- 69 %

 

Total

 

 

100 950

 

59 215

 

- 41%

 

 

 L’activité de l’avitaillement des navires en eau et soutage a également enregistré une forte baisse de 41% sur un an en passant de 100 950 tonnes en 2003 à 59 215 tonnes en 2004. Alors que l’avitaillement en eau a légèrement fléchi de 4%, le soutage a très fortement chuté de 69% en 2004.

 

 

 

ENSEMBLE (en tonnes)

 

Année

2003

 

Année

2004

 

Variation

03/04

 

Entrée

 

 

4 900 274

 

4 146 690

 

- 15%

 

Sortie

 

  

966 237

 

641 260

 

- 34%

 

Avitaillement

 

    

100 950

 

59 215

 

- 41%

 

Total

 

 

5 967 461

 

4 847 165

 

- 19 %

 

           

Globalement  l’activité portuaire au cours de l’année 2004 a été marquée par une baisse de 19% par rapport au niveau de l’année précédente. Cette contre-performance résulte essentiellement de la contraction du trafic à l’entrée du port (-15%) qui représente à lui seul plus de 85% de l’ensemble des activités.