II – Les investissements publics

Tableau des  décaissements relatifs aux projets d’ Investissements Publics

 
                                                                                               En millions FD
 
SECTEURS

 

Décais.

31-03-02

(1)

Décais.

31-03-03

(2)

%  dans le total

(1)

%  dans le total

(2)

Infrastructures et Equipemts Publics

 

Urbanisme et Logement

 

Affaires sociales (lutte contre la pauvreté)

 

Education

 

Santé

 

Appui  à la Gestion de l’Economie

 

46

 

0

 

203

 

 

222

 

27

 

30

410

 

0

 

84

 

 

143

 

199

 

0

8,7 %

 

0 %

 

38,4 %

 

 

42 %

 

5 %

 

5,6 %

 

49  %

 

0 %

 

10  %

 

 

17  %

 

24 %

 

0 %

 
TOTAL

 

 

528

 

836

 

100 %

 

100 %

Source : Direction de l’Economie (PIP)

 

Les décaissements relatifs au programme des investissements publics s’élèvent pour le premier trimestre de l’année 2003 à 836 millions de FD. Comparés au montant enregistré à la même période l’an dernier, on note une hausse de 58 %.

 

Près de 50% des ressources allouées aux projets d’investissements publics au cours de ce trimestre ont été consacrées au secteur des « routes et équipements publics », il s’agit notamment de l’acquisition d’équipements de voirie et la poursuite de la construction du corridor routier international reliant Djibouti et l’Ethiopie, projets financés respectivement par la Chine et la Banque Mondiale.

 

Le secteur de la Santé quant à lui absorbe 24 % de ces décaissements, il s’agit entre autre de la construction d’un pavillon d’hospitalisation chirurgicale et la réhabilitation d’un pavillon d’hospitalisation de médecine générale financée par l’aide exceptionnelle de la France au titre de l’année 1999.
 

On note également le démarrage des deux grands projets financés par la Banque Mondiale et relatifs au renforcement des services de santé et à la lutte contre le sida, le paludisme et la tuberculose. 

            Le secteur de l’Education a bénéficié de 17 % des décaissements avec la poursuite des travaux d’amélioration des capacités d’accueil des écoles dans les districts de l’intérieur du pays