V  - Le transport aérien

 

Statistiques du trafic commercial de l’Aéroport International de Djibouti au cours du 3ème trimestre 2003 (arrivées + départs).

 

Compagnie

Mouvements d’avions

Passagers locaux *

Fret (tonnes)

 

3ème

trimestre

02

3ème

trimestre

03

3ème

trimestre

02

3ème

trimestre

03

3ème trimestre

02

3ème trimestre 03

 

Air France

Ethiopian

Yemenia

Dallo Airlines

Djib Airlines

African Express

COTAM

ONG

Regional Air

British Air

Africa One

Divers

 

52

340

154

484

270

34

36

36

54

54

30

60

 

 

52

348

168

608

400

4

18

20

0

52

0

3 644

 

4 653

5 034

5 050

10 233

3 851

25

2 706

0

384

384

10

301

 

 

4 479

3 806

4 701

11 892

7 743

4

2 138

0

0

382

0

459

 

201,23

420,03

 87,98

207,59

601,75

   7,96

141,57

0

    3,3

4

0   

  56,2

 

 

265.6

536.9

73

305.2

698.7

14.4

44.3

0

0

6.6

0

3623.3

 

 

TOTAL

 

  1 550

 

 

5 314

 

  32 247

 

35 614

 

1 727,61

 

5 568

Variations

 

+27,88 %

 

+18,20 %

 

+15,14 %

Source : AID (service marketing)

(* ) Hors transit.

 

D’après les commentaires fournis par le service commercial de l’Aéroport, le transport aérien a enregistré au cours du 3ème trimestre 2003 les évolutions suivantes.

 

Une hausse au niveau des mouvements est constatée ainsi que dans les autres principales rubriques à savoir les passagers, le transit et le fret. Cette bonne conjoncture est due essentiellement à la période de grandes vacances d’été. Cette hausse est consécutive à l’augmentation de fréquence pour certaines compagnies régulières (Dallo, Djib Airlines, et Yemenia) surtout pendant la période des vacances d’été où on remarque une forte fréquence pour ces compagnies qui s’accaparent la plus grosse part du marché, mais Dallo reste toujours en tête du peloton des transporteurs aériens.

 

En revanche Ethiopian Airlines subit de plein fouet l’agressivité commerciale principalement de Djibouti Airlines. On note aussi la forte augmentation des mouvements des vols divers caractérisée surtout par des vols militaires. On constate par ailleurs l’énorme baisse pour les vols ONG qui résulte de leur délocalisation vers la Somaliland ainsi que les vols d’Africa one et African express pour des raisons économiques. D’autre part, l’augmentation du fret s’explique par l’acheminement en septembre du matériel militaire en provenance d’Entebbe.

L’analyse de variations du trafic aérien du 3ème trimestre 2003 par rapport au 3ème trimestre 2002 donne les détails suivants.

 

         1. Les Mouvements d’avions

 

         Le total des mouvements du 3ème trimestre 2003 s’élève à 5 314 contre 2 962 pour le 3ème trimestre 2002 soit une forte hausse de 79,4 %. Les variations importantes sont :

 

         Les compagnies en hausse

 

·        Dallo :+ 25,6 %  Cette augmentation est justifiée par le départ des grandes vacances d’été vers Paris et les villes somaliennes, de plus Dallo propose désormais des prix réduits pour la période des vacances, ce qui pousse les voyageurs djiboutiens à prendre l’avion. A partir de la mi-juin, cette compagnie assure la desserte d’Asmara et cela  deux fois/semaine.

 

·        Ethiopian + 2,4 % : Malgré la perte de son exclusivité dans la desserte de la capitale Ethiopienne au profit de Djibouti Airlines et malgré l’annulation de certains vols Khats, la compagnie enregistre une légère augmentation du fait qu’au cours du mois de septembre, elle a été affrétée par une ONG danoise pour l’acheminent de produits médicaux vers Addis Abeba (160 tonnes pour une quinzaine de mouvements).

 

·        Djibouti Airlines + 48,1 % : Cette compagnie a intensifiée ses fréquences vers Aden et Addis Abeba, de plus elle bénéficie de la rotation de 4 jours sur 3 pour l’acheminement du khat par rapport à 2002. La compagnie a aussi récupéré certains vols acheminant du khat par Ethiopian qui ont étés annulés pour des raisons techniques (juillet 2003).

 

·        Divers + 147,6 % : En plus des vols militaires américains, allemands espagnols, et d’autres vols divers commerciaux non réguliers, les vols militaires français (mirages, avions et hélicos) ont étés ajoutés dans les vols « divers » à compter d’Août 2003, ces vols n’étaient pas comptabilisés sous la rubrique « divers » pour 2002.

 

·        Yemenia + 9,1 % : A partir de juin, cette compagnie augmente ses fréquences de vols vers Djibouti à savoir 5 vols/semaine (lundi/jeudi/vendredi/samedi/dimanche) au lieur de 3 vols pour le début de l’année.  

 

2/ Les passagers locaux :

 

         Globalement une hausse de 10,2 % est constatée et cela malgré que la plupart des compagnies régulières comme Air France, Yemenia, Ethiopian subissent une baisse. La reprise intense du trafic pendant l’été se confirme, beaucoup d’habitants de la capitale émigrent vers d’autres cieux plus cléments et cette dynamique s’expliquent depuis un certain temps par la bonne tenue des compagnies dites « nationales » comme Dallo et Djib Airlines.

·        Djibouti Airlines  + 101,1 % : La compagnie propose des prix très attractifs à destination d’Addis (aller/retour pour 33 000 FD) et pour le Yemen d’où l’engouement des djiboutiens pour cette nouvelle destination.

 

·        Dallo Airlines + 16,1 % : En plus de l’intensification de ces vols supplémentaires à destination des villes somaliennes et Dubaï tous les lundis et jeudis qui attirent un flux très important de passagers pour la période d’été, c’est surtout la destination vers Paris et Londres (2 vols) qui est très prisée par les vacanciers du fait des avantages économiques que la compagnies propose.

 

Pour Yemenia et Ethiopian, les raisons de leurs baisses s’expliquent uniquement par la concurrence des deux opérateurs précédemment cités.

En effet, Yemenia subit la concurrence de Djib Airlines qui rafle beaucoup de passagers à destination de Sanaa, car Djibouti Ailines propose des prix attractifs vers Aden (17 000 FD) et de par cette ville, les passagers prennent le bus yémenite à destination de Sanaa pour 1 000 FD. Pour Ethiopian, la raison est identique, puisqu’elle subit aussi la concurrence acharnée pour les passagers à destinations d’Addis de Djib Airlines.  

 

                   3/ Passagers en Transit :  nette augmentation de 31 %

 

Les compagnies en hausse :

 

 

 

 

4/ Le fret : + 222,3 %

 

         Le fret khat constitue aujourd’hui un élément essentiel de l’Aéroport de Djibouti, il transporte à lui seul + de 50 % de la valeur totale du commerce de marchandises de l’Aéroport, toutefois pour ce trimestre la totalité du fret est caractérisée par ce fret qui explose de manière fulgurante à cause essentiellement  du matériel militaire acheminé par les vols « Divers ».