VII  - Le transport ferroviaire

 

 

Statut

3ème

 trimestre

02

2ème

 trimestre

03

3ème

trimestre

03

Variation

 

 

 

/3 mois

/12 mois

Marchandises (en tonnes)

 

-          Export

-          Import

-          Trafic intérieur

 

 

 

23 176

16 956

12 257

 

 

19 642

39 333

5 933

 

 

16 531

37 609

3 426

 

 

- 15,8 %

-  4,4 %

- 42,3 %

 

 

- 28,7 %

+121,8 %

- 72 %

 
Total

 

 51 389

 

64 908

 

57 566

 

- 11,3 %

 

 

+ 12 %

 
Voyageurs

 

7 867

 

10 500

 

19 744

 

+ 88%

 

+ 151%

          Au cours du 3ème trimestre 2003, le trafic de marchandises du chemin de fer Djibouto-Etiopien enregistre une baisse de 11,3 % sur 3 mois et une hausse de 12 % sur un an, avec 57 566 tonnes (64 908 tonnes en juin 2003 et 51 389 tonnes en septembre 2003). Cette augmentation annuelle fait toujours du bien, surtout à une période où la rude concurrence avec le transport routier se fait ressentir.

 

·        Le volume des importations éthiopiennes par chemin de fer a fortement augmenté de 121,8 % par rapport à celui enregistré au 3ème trimestre 2002, en passant de 16 956 tonnes à 37 609 tonnes au 3ème trimestre 2003, après  une diminution de 4,4 % sur une période de 3 mois.       Cette hausse est essentiellement due à une forte augmentation de l’aide alimentaire ( plus de 1000%) et des produits divers (+ 55 %).

 

·        Avec 16 531 tonnes au 3ème trimestre 2003, le volume des exportations éthiopiennes par chemin de fer à diminué de 28,7 % sur une période d’un an et de 15,8 % sur 3 mois. Cette baisse annuelle a été constatée suite au  ralentissement des trafics de véhicules (- 50 %), de Sons (- 415 %) et de l’absence total du trafic de maïs au 3ème trimestre 2003 (7 393 tonnes au 3ème trimestre 2002).

 

·        Quant aux voyageurs, ils sont en nombre de 19 744 au 3ème trimestre 2003 contre 7 867 de l’année précédente et enregistre une hausse importante de 151 %. Cette hausse considérable résulte de la période d’été pour les mouvements des vacanciers mais aussi plus particulièrement ceux des personnes immigrés qui ont quitté le pays aux mois de Juillet et d’Août.