>> REFORME & PROJETS > PAS
 

 

Programme d'Ajustement Structurel (PAS)

La République de Djibouti s'est engagée, pour la première fois, dans un programme d'assainissement budgétaire avec l'Accord Stand-by conclu en avril 1996 qui s'est poursuivi avec la Facilité pour la Réduction de la Pauvreté et la Croissance (FRPC), de octobre 1999 à décembre 2002. Après 6 ans d'ajustement budgétaire, les efforts d'assainissement réalisés par les autorités sont considérables et les résultats encourageants obtenus durant cette période en font foi.

En effet, en matière de stabilisation macroéconomique, il est à remarquer la forte contraction de la masse salariale (de 19 % du PIB en 1995 à 14 % en 2001), l'inflation est passée de 5% en 1995 à 1.4 % en décembre 2002, le déficit budgétaire a été considérablement réduit pour atteindre 2% du PIB (contre environ 5% en 1995), en 2002 l'économie du pays a enregistré une croissance du PIB réel d'environ 2.6 %.

Au niveau des réformes structurelles, le Gouvernement a adopté un certain nombre de mesures : réforme fiscale, mise en place d'un plan de trésorerie, réforme de la gestion budgétaire, réorganisation du ministère des finances, renforcement des missions de la Banque Centrale.

Au regard de ce bilan, le Gouvernement estime qu'il serait plus judicieux de poursuivre le partenariat avec le FMI mais dans un cadre de coopération, de suivi rapproché, sur la base d'indicateurs fixés par les autorités et sans tirages. Ceci témoigne de la volonté politique de maintenir le cap des réformes tout en tenant compte des nouvelles ressources extérieures additionnelles destinées à lutter contre la pauvreté.

1) Ainsi, les autorités djiboutiennes se sont engagées au titre de l'année 2004 dans un premier P.S.F. avec le FMI. Le bilan de ce PSF s'est avéré mitigé. Les raisons principales étant une augmentation des dépenses sensiblement au-delà de ce qui était envisagé dans le PSF et le non respect du calendrier fixé dans l'application de certaines réformes structurelles ayant pour but l'amélioration de la compétitivité de l'économie.

En juillet 2005, les négociations ont repris pour prolonger de six mois (juillet-décembre 2005) le PSF permettant ainsi de poursuivre les réformes structurelles non achevées..

--> Facilité pour la Réduction de la Pauvreté et la Croissance(FRPC 2008-2011)

--> Facilité pour la Réduction de la Pauvreté et la Croissance(FRPC 1999-2002)

--> Bilan Programme d'Ajustement Structurel(PAS)

--> Programme de Suivi Rapproché (PSF)

--> Mémorandum PSF (Juillet 2005)

 

 
 
 
 
 
© Copyright. 2008 Ministère des Finances -Tous droits réservés-